Jean-Claude Silbermann, Passerelle d’oiseaux

Le treizième Grand Tamanoir va être publié dans les derniers jours de l’été 2021 : la « Poésies presque complètes (1959-2020) » de Jean-Claude Silbermann.

Jean-Claude Silbermann

Passerelle d’oiseaux

Poésies presque complètes (1959-2020)

Poète et peintre, Jean-Claude Silbermann partage les activités du mouvement surréaliste de 1956 à 1969. Le surréalisme comme expérience du savoir inconscient occupe depuis lors toute sa vie mentale tant sa réflexion que l’expérience vitale qui peut en advenir.
Comment se saisir d’une telle expérience ?

Jean-Claude Silbermann propose une passerelle : elle doit servir à franchir, à s’affranchir, peut-être. Mais pour aller où ? Au diable Vauvert ? Pas si loin ; juste de l’autre côté. Mais de l’autre côté de quoi, diront les soupçonneux ? De la langue, à ce qu’il dit. Cette Autre langue : celle des oiseaux…

Préface de Jérôme Duwa.

214 pages, 14,5 x 21 cm, 12 illustrations.

Tirage courant : 200 exemplaires, 20 €.

Tirage de tête : 30 exemplaires numérotés de 1 à 30, accompagnés d’une reproduction numérique du dessin de la marqueterie et signé par Jean-Claude Silbermann, 50 €.

Tirage de luxe :

15 coffret 21×29,7 cm, numérotés de I à XV, entièrement réalisés à la main par Isabelle Clairandin, avec le livre et une marqueterie en bois réalisée par Yves Josnin (entreprise du patrimoine vivant) d’après un dessin de Jean-Claude Silbermann, 15×21 cm, ainsi qu’un des dessins originaux reproduits dans le livre et signé par Jean-Claude Silbermann. 400 €

Coffret numéroté n° 1. A l’identique des autres exemplaires du tirage de luxe, il est accompagné du dessin au crayon de couleur d’après lequel la marqueterie a été réalisée. 600 €


Présentation des auteurs :

Bulletin de souscription

Bulletin de souscription pour le tirage de luxe


Jean-Claude Silberman
Passerelle d’oiseaux / The Footbridge of Birds

A poet and a painter, Jean-Claude Silberman participated in the activities of the surrealist movement from 1956 to 1959. Since then, surrealism, the experience of accessing unconscious knowledge, has occupied the whole of his mental life, the actual thinking of it as well as the vital experience that may derive from it.
How can one grasp such experience ?
Jean-Claude Silberman suggests a bridge, a footbridge which should help one cross over, and throw off the yoke. But to go where ? Miles away from anywhere, in the wilds ? No, not so far away, just on the other side. But on the other side of what ?, those who are suspicious will ask. Of language, according to him. That other language, that of the birds.

Dessin de Jean-Claude Silbermann pour la marqueterie du tirage de luxe de Passerelle d’oiseaux