Desmond Morris

Biographie écrite par Michel Remy

Version anglaise

Desmond Morris est l’un des grands surréalistes anglais encore en vie en 2020. Célèbre zoologue et biologiste éminent, il est citoyen de la galaxie surréaliste depuis 1948 avec plus de 3300 dessins et tableaux peuplés de biomorphes et protozoaires de l’inconscient. Moins connue que son oeuvre plastique, sa poésie n’en est pas moins un foyer de subversion du langage.

1928 : Né à Purton, près de Swindo fils d’un auteur de livres pour enfants.
1933 : La famille déménage à Swindon. Il passe son temps à explorer, fasciné, la vie aquatique d’un étang voisin.
1944 : Commence à faire des dessins d’imagination, que critiquent les autorités scolaires, puis des huiles. Premier atelier à Swindon.
1946-1947 : Dans le cadre de son service national, enseigne les beaux-arts au Collège militaire de Chisledon. Mervyn Levy l’encourage à peindre.
1948 : Première exposition personnelle de ses oeuvres surréalistes à Swindon, accueillie par une volée de critiques. Deuxième exposition la même année.
1949 : Étudiant en zoologie à l’Université de Birmingham. Rejoint le groupe surréaliste de Birmingham, animé par Conroy Maddox, et expose avec eux.
1950 : Première exposition londonienne avec Joan Miró à la London Gallery organisée par ELT Mesens. Rencontre Roland Penrose, Lee Miller et George Melly. Écrit et réalise deux films surréalistes, Fleur de temps et Le Papillon et l’Épingle.
1951 : Expose à Bristol dans le cadre du festival de Grande-Bretagne puis au festival international des arts en Belgique. Obtient sa licence de zoologie.
1952 : Expose à l’Ashmoleum Museum à Oxford tout en commençant à publier des articles scientifiques (47 en 15 ans).
1953-1956 : Doctorat sur le comportement animal. Chef du département audiovisuel de la Société zoologique de Londres. S’intéresse à la peinture réalisée par des chimpanzés.
1957 : Exposition de dessins de chimpanzés à l’Institute of Contemporary Arts à Londres.
1959-1967 : Nommé directeur du département des mammifères à la Société zoologique de Londres.
1962 : Publie La Biologie de l’art, étude des sources du geste pictural. Déclare : « La peinture reste pour moi une sorte de rébellion ».
1964 : Reçoit Joan Miró à Londres et enroule autour de lui un python géant au zoo de Londres.
1967 : Nommé directeur de l’Institute of contemporary arts. Publie Le Singe nu au succès mondial fulgurant.
1968-1973 : Séjourne à Malte où il établit son atelier. Puis retourne à Oxford.
1974-1978 : Six expositions à Londres, Oxford et Amsterdam. Participe à l’exposition Surrealism Unlimited au Camden Arts Centre (organisée par Conroy Maddox et avec la collaboration
du mouvement Phases d’Édouard Jaguer).
1982 : Participe à l’exposition Les Enfants d’Alice à la Galerie 1900-2000 à Paris (organisée par Marcel Fleiss et Édouard Jaguer).
1983 : Publie Inrock, roman d’imagination sur un enfant qui pénètre dans un mégalithe et y découvre un monde surprenant (Rhos-on-Sea, Dark Windows Press).
1985 : Grand collectionneur d’antiquités, il publie L’Art de la Chypre antique (Oxford, Phaidon).
1986 : Participe à toutes les expositions surréalistes organisées pour le cinquantième anniversaire de l’International Surrealist Exhibition de Londres de 1936 (Londres, Canterbury, Newcastle…).
1978-1990 : Nombreuses expositions personnelles à Londres, Gand, New York, Paris, Dublin.
1991 : Première exposition personnelle en France (Galerie Michèle Heyraud, Paris).

Depuis 2000, il écrit, publie, peint et expose sans discontinuer.
Après l’immense succès de ses livres et de ses émissions de télévision sur le comportement animal, il a tendance à se mettre en retrait d’une vie trop publique et se consacre de plus en plus exclusivement à sa peinture, tout en publiant plusieurs ouvrages et de nombreux articles. Il fait plusieurs fois le tour du monde avec son épouse
Ramona.
2018 : Exposition qui célèbre son 90ème anniversaire à la Redfern Gallery à Londres.
2019 : Après le décès de sa femme, quitte Oxford pour s’installer en République d’Irlande.



Desmond Morris

Desmond Morris is one of the greatest English surrealists still alive in 2020. A famous zoologist and an eminent biologist, he has been a citizen of the surrealist galaxy since 1948 with more than 3300 drawings and paintings, all peopled with the biomorphs and protozoa of the subconscious. Less known than his painting, his poetry is an equally powerful source of subversion.

1928: Born in Purdon, near Swindon, the son of a children’s books writer.
1933: The family moves to Swindon. Desmond, fascinated, spends his time exploring animal life in a neighbouring pond.
1944: Starts making imaginative drawings (critized by the school authorities), then oils. First studio in Swindon.
1946-1947: When in the army, teaches fine arts at the Military College of Chisledon. The critic Mervyn Levy encourages him.
1948: First one-man show of his surrealist works in Swindon, greeted by a volley of criticisms. Second show the same year.
1949: Studies zoology at the University of Birmingham. Joins the surrealist group in Birmingham, led by Conroy Maddox,
and exhibits with them.
1950: First London exhibition together with Joan Miró at the London Gallery, organized by ELT Mesens. Meets Roland Penrose, Lee Miller and George Melly. Writes and directs two surrealist films, Time Flower and The Butterfly and the Pin.
1951: Exhibits at the Festival of Great Britain in Bristol and at the Festival of International Arts in Belgium. Graduates in zoology.
1952: Exhibits at the Ashmoleum Museum in Oxford and starts publishing scientific articles (47 in 15 years).
1953-1956: Doctorate on animal behaviour. Head of the multimedia department of the London Zoological Society. Gets interested in chimpanzees’ paintings.
1957: Exhibition of chimpanzees’ drawings at the Institute of Contemporary Arts in London.
1959-1967: Appointed Head of the Mammals’ Department of the London Zoological Society.
1962: Publishes The Biology of Art, a study in the origins of the act of painting. Declares: “Painting remains for me a kind of rebellion”.
1964: Entertains Joan Miró on his visit to London by wrapping around him a giant python at the London Zoo.
1967: Appointed Director of the Institute of Contemporary Arts. Publishes The Naked Ape crowned by a phenomenal world-wide success.
1968-1973: Settles in Malta where he establishes his studio. Returns to Oxford.
1974-1978: Six exhibitions in London, Oxford and Amsterdam.
Participates in the Surrealism Unlimited exhibition at the Camden Arts Centre in London (org. by Conroy Maddox with the collaboration of the Phases movement headed by Édouard Jaguer).
1982: Participates in the Les Enfants d’Alice (Alice’s Children) at the Galerie 1900-2000 in Paris (org. by Marcel Fleiss and Édouard Jaguer).
1983: Publishes Inrock, a fiction on a child who enters a megalith and discovers a strange world (Rhos-on-Sea, Dark Windows Press).
1985: As a great antique collector, he publishes The Art of Ancient Cyprus (Oxford, Phaidon).
1986: Participates in all the surrealist exhibitions organized for the 5Oth anniversary of the 1936 London International Surrealist Exhibition (London, Canterbury, Leeds, Newcastle…)
1978-1990: Several one-man shows in London, Gand, New York, Paris, Dublin…
1991: First one-man show in France (Galerie Michèle Heyraud, Paris).

Since 2000, he has continuously published, painted and exhibited. After the enormous success of his books and television programs, he gradually drifts away from public life and devotes himself almost exclusively to painting while still writing books and articles. Tours the world several times with his wife Ramona.
2018: Exhibition to celebrate his 90th anniversary at the Redfern Gallery in London.
2019: After his wife’s demise, moves to the Republic of Ireland.


Desmond Morris aux éditions du Grand Tamanoir :

À tue tête / Headworks de Desmond Morris (édition et traduction de Michel Remy, préface de Silvano Levy)