Jacques Lacomblez & Jean-Claude Charbonel, Pages de mégarde

Qu’il s’agisse de feuilles éparses jetées aux vents ou de faire feu de tout bois, Jacques Lacomblez ne se départ pas d’une humilité qui lui fait honneur, parmi ces quelques copeaux de poème, naviguant entre la raideur de l’aphorisme et l’art éphémère du fragment. Tout est dit dès les premières lignes, avec cette notation tremblant d’ironie contre son propre art : « L’esprit de provocation est souvent semblable à un casque ancien de Prusse armé d’une seconde pointe dirigée vers l’intérieur ». En effet, manier ainsi l’aphorisme, c’est lancer une pointe ulcérée qui entrave le réel certes, mais qui se retourne aussi et surtout contre son auteur, comme pour aller jusqu’au bout de l’esprit des mots. L’élan poétique est ainsi libéré, en avant et contre tout, en un mélange de frivolité et d’ironie, dans ces aphorismes acides et parfois très beaux : « « L’enfer, c’est les autres ». Soit. Mais ceux-ci, partis, vous laissent toujours une boîte d’allumettes, soit en prétexte de leur retour, soit pour que vous vous brûliez les doigts dans la solitude. » Cela ne fait bien sûr qu’augurer de la suite de ces quelques notations…

Il fallait un inventeur (et gardien) de mythes comme Jean-Claude Charbonel pour épouser cette minéralité du sens et du mot, qui affleure si souvent dans l’écriture de Jacques Lacomblez. Ici, aucun semblant – vrai ou faux – d’illustration, mais une sorte d’itinéraire simultané, quasi fusionnel, où un Armor universel dresses ses roches rituelles, peuplées parfois de « naturels » narquois, et « résonne avec » (comme le luth du Tao) les deux versants de cet ouvrage de Lacomblez : l’un tout de réflection poétique, l’autre hérissée de provocations et de pointes ironiques plus douloureuses qu’agressives.


80 pages environ, 15×21 cm., avec 15 illustrations inédites et une couverture couleurs de Jean-Claude Charbonel. Prix : 10 Euros. ISBN : 978-2-9531333-0-1

Tirage de tête : 30 exemplaires signés par les artistes avec une estampe numérique numérotée et signée par Jean-Claude Charbonel, 40 Euros.